Avertir le modérateur

24 mai 2013

Les droites des egos

Encore une défection dans la camp de l'opposition de droite au conseil municipal du 23 mai 2013 à Asnières. Thierry Le Gac qui n'est pas très ami avec le clan Aeschlimann va rejoindre les bancs de Cyrille Déchenoix, une valeur sûre de l'UMP, condamné en 2012 à 6 mois de prison avec sursis et 5000 francs d'amende (selon Le Parisien). Le clan Aeschlimann ne vaut guère mieux avec l'inéligibilité toujours en cours de son leader Manuel (selon Le Parisien), valeur contestée de l'UMP locale, qui a démissionné du conseil municipal il y a quelques mois. Josiane Fischer, nouvellement UDI, a remis ses effets de 1ère adjointe au Maire et vole le leadership de l'opposition à Marie-Dominique Aeschlimann.

Seule a priori sans casserole, Josiane Fischer pourrait donc revendiquer la tête de liste d'une droite rassemblée pour les municipales 2014 sous un drapeau UMP/UDI ? Toutefois les capacités de rassemblement de cette grande dame ne sont pas évidentes : plus de 70% des membres de son groupe au conseil municipal lui ont tourné le dos. On n'a jamais su le fin mot de cette histoire. Son slogan loin des partis, proche des habitants fait partie des antiquités. Vive l'UDI et les calculs partisans : et rien ne dit que ce parti lui donnera l'investiture.

Le 5 ou le 6 juin prochain, l'UMP divisée comme il se peut, décidera qui ménera la liste des municipales. Nous allons nous amuser entre les dommages ciblés et les dommages collatéraux.

21:28 Publié dans Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu