Avertir le modérateur

16 janvier 2012

2e circonscription Asnières-Colombes, l'UMP persiste et signe

Législatives 2012. Thierry Solère (Boulogne-Billancourt) est évincé au profit de Claude Guéant. Idem pour Rachida Dati (2de circonscription de Paris) au profit de François Fillon. Aeschlimann qui chevauche de défaite en défaite est reconduit à Asnières-Colombes Sud. Ses adversaires attendent une nouvelle décision de Justice. Ses anciens amis espèrent qu'il encaisse une nouvelle défaite aussi bien au profit de Rama Yade (Parti Radical) qu'à celui de Sébastien Pietrasanta (PS) s'il se présente.

Aux prochaines élections présidentielles puis législatives, une frange de l'UMP va faire naufrage. Asnières compte ses déchirements et ses rapprochements de façade à droite. Le candidat ou la candidate qui s'engagera auprès de ses électeurs qu'il n'y aura aucune compromission avec les compagnons du futur ex parti présidentiel auront une autoroute devant eux. Rama Yade, si elle tient ses promesses, ou Sébastien Pietrasanta, s'il se présente, sont les seuls avenirs envisageables de la circonscription.

22 juin 2008

Aeschlimann sur la même barque que Devedjian

L'avenir politique de Manuel et Marie-Dominique Aeschlimann est morose. Ce couple d'UMP a perdu la mairie d'Asnières aux dernières élections municipales de mars 2008. Mauvais perdant, il intente un recours en annulation. Pour Manuel Aeschlimann, les procès et les plaintes, c'est une activité qui ravit les avocats.

L'avenir politique de ce couple UMP est morose parce le gouvernement Fillon ne lui offre toujours pas le plus petit strapontin. Parce que les jeunes loups débarquent dans les Hauts-de-Seine (et tant pis pour Devedjian). Barrage au gouvernement, double barrage au conseil général des Hauts-de-Seine avec Cyrille Déchenois, défaite humiliante aux municipales. L'opposition qu'il tente de diriger fait figure de chant du cygne sous-wagnérien.

Mal noté par la presse en tant que député, Manuel Aeschlimann va devoir adopter un rythme de croisière infernal : se montrer un opposant crédible à Asnières, redorer son image de député, se garer de ses amis UMP du bas au haut de l'échelle du parti. sans oublier que le risque que Marie-Dominique Aeschlimann prenne le leadership au plan local n'est pas exclu. Dans cette hypothèse, le passage de relai ne va pas être simple à justifier.

M. Aeschlimann pourrait alors penser à se recycler en agent immobilier pour grandes fortunes récentes ou en vendeur de grosses cylindrées et de 4x4 pour citadins qui ne croient plus en Génération écologie.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu