Avertir le modérateur

22 avril 2012

Triste soirée

Le vote réactionnaire représente 45 ou 47 % des suffrages. Dure ou molle, la Gauche représente 37 %. Borloo soutient Sarkozy et se couche. Il faut sortir le radicalisme de l'offense.

Rama Yade joue l'avocate de Sarkozy et salue sur France 2  la combativité de l'animal politique Sarkozy, détecte une souffrance de l'électeur FN, évoque le "précariat". Je regrette qu'elle ne renvoie pas dos à dos les extrêmismes doctrinaux du FN et la violence sarkozyste.

Le radicalisme, c'est autre chose. Ce n'est pas la droite, ce n'est pas le centre. Le parti de Borloo est devenu avec lui une annexe de la majorité sarkozyste. C'est triste.

24 janvier 2012

La meute

La meute s'acharne sur Rama Yade pour lui barrer le chemin d'une élection législative victorieuse dans la circonscription d'Asnières-Colombes Sud, celle du député Aeschlimann qui attend, attend, attend la décision de la Cour de cassation qui validera ou invalidera le jugement (en suspend) de la Cour d'Appel concernant une histoire de marché public.

Rama Yade pourrait incarner le chevalier blanc d'une droite régénérée, revivifiée, loin des fiefs et des baronnies. Mais une frange de la droite locale en a fait sa bête noire. C'est une belle ânerie que déplorent plusieurs élus divers droite et sans étiquette de la majorité municipale d'Asnières, des militants UMP, des valoisiens, de simples administrés.

Si Rama Yade tient bon, elle pourra se présenter. Elle devra veiller à choisir soigneusement son suppléant dont le CV sera exempt de toute compromission envisagée ou passée avec le député en place et sa petite troupe, cela va sans le dire et cela risque de ne pas être simple.

19 janvier 2012

Toute la droite devrait se ranger derrière ma candidature

France Soir interroge Aeschlimann ce 19 janvier 2012 sur les rebondissements qui s'accumulent autour de la radiation de Rama Yade des listes électorales à Colombes. Il ne peut s'empêcher d'avouer qu'il a attaqué Rama Yade pour diffamation, et atteinte à la présomption d'innocence. Attaquer en justice, c'est son truc depuis longtemps. Pour s'en convaincre, il suffit de lire le juridoscope (il n'est plus mis à jour et c'est dommage).

Aeschlimann dit ensuite que Rama Yade s'autoparachute. L'autoparachutage étant probablement un crime de lèse-UMP. Fillon à Paris, Guéant à Boulogne, Guaino à Marseille ? L'UMP est un parti de parachutistes, des hommes, des vrais, pas des gonzesses. Car les premières estimations des politologues laissent à penser qu'à Paris par exemple, si les choses restent en l'état, l'UMP ne comptera aucunE éluE UMP à Paris en juin prochain. Alors, qu'une gonzesse, même pas UMP, ose s'opposer à un baron local, c'est intolérable. CQFD.

Serein, Aeschlimann, toujours selon France Soir, déclare : "toute la droite devrait se ranger derrière ma candidature". Non, il n'est pas serein. Parce que la droite d'Asnières est profondément divisée. Parce que ses anciens alliés sont devenus ses pires ennemis. Parce que l'UMP des Hauts-de-Seine secrète en elle-même le venin qui l'affaiblit et la divise.

Des poids lourds de ses anciens adjoints ont activement participé à sa défaite aux municipales en 2008. Nombre de radicaux valoisiens d'Asnières récusent toute allégeance et toute suzeraineté à,de l'UMP. Nombre de centristes préfèrent un bon élu de gauche qu'un Aeschlimann. Non, toute la droite ne devra pas se ranger derrière sa candidature. Une bonne partie de la droite ne se rangera pas derrière... ce... mec...

16 janvier 2012

2e circonscription Asnières-Colombes, l'UMP persiste et signe

Législatives 2012. Thierry Solère (Boulogne-Billancourt) est évincé au profit de Claude Guéant. Idem pour Rachida Dati (2de circonscription de Paris) au profit de François Fillon. Aeschlimann qui chevauche de défaite en défaite est reconduit à Asnières-Colombes Sud. Ses adversaires attendent une nouvelle décision de Justice. Ses anciens amis espèrent qu'il encaisse une nouvelle défaite aussi bien au profit de Rama Yade (Parti Radical) qu'à celui de Sébastien Pietrasanta (PS) s'il se présente.

Aux prochaines élections présidentielles puis législatives, une frange de l'UMP va faire naufrage. Asnières compte ses déchirements et ses rapprochements de façade à droite. Le candidat ou la candidate qui s'engagera auprès de ses électeurs qu'il n'y aura aucune compromission avec les compagnons du futur ex parti présidentiel auront une autoroute devant eux. Rama Yade, si elle tient ses promesses, ou Sébastien Pietrasanta, s'il se présente, sont les seuls avenirs envisageables de la circonscription.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu